Le handicap en quelques mots

JUDO ET PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP (JPSH)

Le judo pour les personnes handicapées est possible et est une réalité dans les clubs.
En effet, qui n’a pas été au cours de sa carrière, n’est pas actuellement ou ne sera pas

confronté à
accueillir une ou plusieurs personnes en situation de handicap sur son tapis ?

Notre sport, d’efforts et de valeurs, s’adapte à tout type de public :
jeune, plus âgé, petit, grand, menu, costaud et permet de recevoir chacun quelles que soient ses capacités

et ses compétences de départ.

Handicap moteur, sensoriel ou mental, tout le monde a sa place sur le tatami.

C’est le leitmotiv de la Commission Nationale Judo et Personnes en Situation de Handicap (CNJPSH) de la FFJDA.

En effet, cette commission se veut coordinatrice des acteurs régionaux et départemen- taux afin de dynamiser
plus encore les initiatives en faveur des personnes handicapées.

La CNJPSH est composée
-d’un responsable (élu au comité directeur de la fédération) Pierre MENANT – d’un référent technique national, Olivier BUSNEL
– d’experts pour chaque type de handicap :

uAntoine HAYES (handicap visuel et moteur),
uGabriel AUGER (handicap auditif)
uPatricia BACHELET (handicap mental et troubles psychiques).

PASSAGES DE GRADES POUR PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Il existe des possibilités officielles d’adaptation aux passages de grades pour les personnes en situation
de handicap. Celles-ci sont inscrites dans les textes officiels de la fédération.
Sachez que vous devez informer le référent régional judo et personnes en situation de han- dicap

de la présentation d’un candidat à un passage de grades, afin qu’il fasse le lien avec le CORG et les juges.

Il faut monter un dossier de présentation de la personne concernée et de son programme technique.